Conduite sable

Dans le sable, faut-il se dégonfler ?…

Les premiers pas dans le sable sont synonymes de plantages… Vrai ! Mais cela arrive aussi aux pilotes confirmés.

3 grands principes :

o N’attendez pas d’être enlisés pour dégonfler. (Emportez un compresseur efficace, suivant besoins dégonflez maxi à 800g. La plupart du temps 1.2 kg est un bon compromis).

o Mettez votre ceinture avant de vous lancer dans les dunes.

o Arrimez tout dans la voiture.

 

Land dans le sable

 

 

Quelle position dans la file ?

Devant ou derrière ? Pas d’importance, mais pour ouvrir il faut un peu d’expérience, ne serait-ce que pour décider des trajectoires. Cela s’apprend vite et passer dans le sable vierge est enivrant. Le salaire est que l’ouvreur est celui qui a le plus de chances de se planter.

La position arrière a l’avantage de permettre d’observer le ‘travail’ des autres et de choisir des passages plus faciles, ou de profiter du rabotage des sommets fait par les premiers. Par contre dans le fesch fesch (sable très mou), le dernier a droit à un passage labouré très technique. Il risque parfois d’avoir à ouvrir un autre passage pour lui et les quelques débutants qui le précèdent, stoppés par l’état du passage.

En conséquence, la place du milieu est bonne pour les débutants.

 

 

Ne vous lancez pas seul, deux voitures sont un minimum déjà insuffisant.

Inutile d’avoir les yeux rivés sur le GPS. Le cap à suivre sera celui qui permet de franchir au mieux le cordon de dunes.

Donc contentez vous d’observer les passages possibles et enchaînez les doucement et sans hésiter.

 

Il vaut mieux accélérer dans un endroit moins bon que de freiner dans un bon endroit.

Respectez votre voiture, en évitant les surrégimes. Choisissez un rapport de vitesse adapté. Pour les débutants, la courte 3ème ou 4ème est rassurante et rattrape bien les erreurs.

Bloquez ou pas bloquer le différentiel ? Faites l’essai, vous pourrez toujours ‘bloquer’ avant de vous planter, car il faut toujours arrêter d’insister au bon moment, c’est là le secret.

La trajectoire finale est donc un compromis entre le cap souhaité, le terrain et l’aptitude du pilote et l’équipement de la voiture.

Les montées doivent être prises franchement de face et en cas de patinage il faut repartir immédiatement en arrière jusqu’à remonter la dune précédente en partie. Une deuxième tentative est souvent celle qui conduit à prendre la pelle, il est préférable de choisir un autre passage.

La progression directe est parfois possible si l’on est dans le fil de l’erg, un marin parlera du sens des vagues.

En effet, les dunes ont un sens, et il y a lieu de le respecter, la remontée à contre sens est souvent impossible. Il faut contourner, ce qui peut être très long.

Si la montée permet un certain nombre de fantaisies pour corriger le cap, il faut pourtant arrondir le passage sur le sommet et décider rapidement d’une ligne très droite pour la descente.

Si vous n’avez pas le temps de décider, arrêter la voiture une fois le sommet franchi et le nez réellement sur le devers.

Dans les grandes descentes ne jamais freiner, l’arrière risque de dépasser l’avant. Contentez vous de conduire sur une ligne très droite vers l’objectif décidé, en général l’itinéraire le plus court et le plus vertical à la fois. En cas de ‘glisse’ latérale, accélérez faiblement.

Dans les petites descentes, les virages brutaux et les grosses accélérations n’ont que pour effet de vous enfoncer et d’agrandir le rayon du virage. Levez le pied légèrement et la voiture deviendra survireuse, ce qui est bien agréable.

Le passage des dunes se fait à vitesse régulière et avec un régime moteur suffisant, légèrement plus bas que le régime de puissance maximum. Par exemple, 2000 t/m pour un moteur montant à 3500 t/m, soit entre 15 km/h et 35 km/h.

Après avoir attaqué franchement la montée, il faut atteindre le sommet à la vitesse d’un piéton (5km/h, + ou -) et attendre que les roues avant aient franchi le sommet avant de penser à freiner. Le capot est en l’air, on ne voit plus rien, et on craint le plongeon brutal. Regardez par la fenêtre latérale pour observer la dune et votre voiture. Lâchez légèrement l’accélérateur dès que la crête est à votre niveau. Arrêtez-vous éventuellement dès que les roues arrières sont sur le sommet.

Si vous ralentissez trop tôt, voilà le résultat:

Prenez ensuite le temps de choisir une trajectoire vers le cap à suivre.

 

Sécurité :

Les règles ne sont pas les mêmes si les voitures sont équipées de radio ou pas. Dans tous les cas, le risque est celui de la collision derrière la dune.

Le danger est réel, ne le sous-estimez pas, faites des appels radios clairs, écoutez, freinez avant de demander confirmation ou il risque d’être trop tard.

Une voiture de 3 T sur une autre ou sur un piéton, c’est grave…

Sans radio, espacez plus les voitures et ne passer les dunes que si vous avez vu le toit de la précédente. En cas d’arrêt, remontez par l’extérieur la dune et faites de grands signaux.

 


22 commentaires pour “Conduite sable”

  1. Zoulou3 dit :

    L’article est très intéressant et bien écrit, il ne manque plus qu’à…
    Avez-vous prévu de faire un article sur le dépannage avec les sangles ou les plaques à sable.
    Justement la sangle est-elle indispensable? J’ai essayé de sortir un ami dans la boue et je n’ai fait que m’enliser devant lui!
    Merci d’avance pour vos commentaires.

  2. Thierry dit :

    C’est pour cela qu’il vaut mieux qu’il y ait une 3eme voiture dans les dunes du Sahara… sinon vous encouragez la loi de la sélection naturelle.
    Je vais ajouter un article sur le dépannage très prochainement. La sangle est un outil indispensable et pratique, il faut prendre de l’élan et y aller plus que franchement. Si la sangle casse, c’est qu’elle est insuffisante pour votre voiture (prévoyez 10T / 10m). Attention d’ailleurs une sangle qui casse, surtout une sangle dynamique genre Kinetic repart dans le pare-brise sans vergogne. Si c’est la manille qui casse, gare à tout ce qui est sur son passage.
    Je vous raconterez tout cela en détail.
    @+

  3. Kisic dit :

    Je viens de lire dans la presse un reportage sur la Transibérienne, Saint Petersbourg-Pékin ce qui suit: ‘Au Kasakhstan, au contrefort de l’Oural, une voiture médicale a lancé un appel de détresse. Un concurrent a été frappé de plein fouet par l’anneau d’une sangle de remorquage. Cet accident a couté la vie à Xu Lang, pilote chinois du team Dessoude.’

  4. Thierry dit :

    Oui, je pense que les accidents de sangles sont sous estimés, lors de notre dernier raid, la sangle (non extensible) a fini sous la voiture qui tractait avec l’anneau et le mousqueton.
    A l’arrivée, je pense, en fonction de ce qui reste de mes derniers cours de physique/cinétique, que l’on peut estimer le choc sur la cible à 50 kg sur quelques centimètres carrés, la vitesse étant de l’ordre de 70 à 100km/h…
    sangle
    La solution serait (celle que je vais adoptée…) de mettre une petite assurance de 1.50 m en câble tressé nylon de 8 mmm en bout de la sangle et crocheté avec un mousqueton sur l’autre anneau du 4×4. Cela bien sûr sur chaque voiture.

  5. pierrot dit :

    Bien sympa cette petite recap avant de partir dans les dunes des emirats… Apres 4 ans de pratique intensive c’est toujours un reel plaisir de partir en sortie desert avec les copains.
    Ce we on devrait etre 20 pers avec des jeunes, des vieux, des enfants etc et je trouve que le desert est vraiment federateur.
    Sur le tard apero, bbq, palets bretons et la nuit sera courte car vers 6h il fait deja 30 degres alors derniere balade et retour a la piscine bien merite.
    A bientot pour des fotos

  6. Thierry dit :

    Effectivement le désert est bon pour l’esprit…
    Nous sommes en attente des photos et commentaires pour ajouter une page passionnante à ce blog. (Des points GPS en +)
    A bientôt donc et bonnes balades.

  7. ERIC 31 dit :

    salut, j habite à Oran et on fait d raid ds le Sahara, g l habitude de conduire ds le sable mais seulement ds le plat, g pris les dunes en 5eme courte avec mon Defender et g decollé au sommet ce qui fait que je n avais plus de direction car la clavette de direction est partie, on a pu la remettre car on l a retrouve ds le sable.
    Je dois retourner au sud et j aurais voulu quelques conseils car je trouve que la conduite ds les dunes en plein erg est assez difficile surtour au sommet avant d attaquer la descente, on voit rien!
    Merci d avance

  8. ERIC 31 dit :

    J attends votre conseil.
    Au fait on organise d raid à partir d’Oran
    ORAN/TAGHIT/BENI ABBES/TIMIMOUN
    on ne sait jamais si ca vous dit.

  9. Thierry dit :

    Salut Eric,
    Je t’ai pas oublié mais je suis débordé depuis mon retour…
    ON a suivi l’Africa Race et tiré un peu sur les voitures, chacun son rallye.

    En ce qui concerne les dunes, je te conseille de regarder par la portière dès que le pare brise affiche le ciel. C’est une habitude à prendre, et en général tu sens bien ton 4×4.

    Ta première erreur est de rouler trop vite, la 2ème longue ou la 3ème courte suffisent pour atteindre le sommet peinard.

    Mets les watts durant quelques secondes et réduit rapidement les gaz pour monter sans forcer sur les tours et arriver à la vitesse d’un piéton au sommet.

    Lâche légèrement sur la crête et envisage l’arrêt que lorsque les roues arrières sont au sommet.

    … c’est tout, la dune est la science des ânes 🙂

    Si tu vas trop vite, gares à la casquette au sommet. Un copain vient de faire avancer sa cellule de 4 cm sur un 80 en décollant en Lybie, + un pont avant.

    Je prépare aussi l’Algérie pour le mois d’octobre. Quelles sont tes dates?

    @+
    Thierry

  10. ERIC 31 dit :

    Faut que je retape tout!!!
    bon je recommence, je disais j’ai un Defender 110 crew cab le nouveau à moteur Ford, quand je met la 3eme je n’arrive pas au sommet en plus pour arriver au sommet faut que je lance la voiture sauf si c d petites dunes mais là je passe en 3eme à l’aise.
    Mais quand je dois grimper g l’impression qu’il faut que j’arrive vite, en plus g un défaut c de me retrouver souvent en surrégime ce que je corrige à chaque fois car ca me fait mal au coeur.
    Et quand j’arrive vite, je me fais surprendre, c quand meme pas facile la conduite ds les dunes!!!

  11. ERIC 31 dit :

    j essaye d’envoyer un message mais ca ne marche pas.

  12. ERIC 31 dit :

    Pour mes dates, je t’explique:
    on n’a pas de dates, on est dispo toute l’année.
    On fait de la ballade au Sahara, d circuits, d nuits en bivouac, ou d nuits à l’hotel 3etoiles.
    On fait d circuits ORAN/TAGHIT/BENI ABBES/TIMIMOUN.
    ce qu’on fait on rentre ds l’erg en chameaux, ou en 4×4 avec mon Land et d Land (des annees 70 qui cassent jamais!). On visite les villes, les ksar, les musees et du 4×4 sur piste et dans l’erg. Dans chaque ville g mes amis guides , touaregs qui m’attendent et qui me prépare les bivouacs ou qui restent avec nous pour avoir le guide.
    De toute facon si t’as besoin de quoi que ce soit, de conseils etc, tu nous contactes et je me ferais un plaisir de te renseigner.
    Nous connaissons le circuit par coeur, et les guides ce sont d personnes locaux.
    ce qu on va faire la prochaine fois c de faire Taghit/Beni Abbes que par les dunes.
    Si jamais tu veux faire un raid ici, j’arrive!!!!
    g d photos dispo du desert sur face book tu peux les voir.

  13. edmond dit :

    salut Thierry et Eric,
    j’ai eu l’occasion de faire un super raid en octobre 2002 sur l’Algérie
    (tres bonne Période), on a pu le réaliser à l’époque sans guide et sans aucune contrainte, c’était super et il figure parmis mes raids préférés..
    Le parcours :
    >frontière Talil Larbi, Hassi messaoud, Bordj omar dris
    >traversée nord sud du désert D’Issaouane jusqu’à Illizi parcours de rêve…
    >Illizi Djanet, par la route car nous n’avions pas trouvé l’entrée de l’oued…fortes pluies ayant transporté de gros rochers!!
    >Djanet Tam par le sud, super..
    >Tam Ideles par l’Hermitage …que dire !
    >Ideles Amguid et remontée vers Bordj Omar Driss
    > retour sur la tunisie..
    Thierry, je vois que tu envisage un raid en octobre, si cela t’interesse j’ai tous les points de mon trajet réalisé,
    sur un dossier excel.
    à l’époque je n’avais pas de GPS traceur !!
    dis moi quand même ce que vous envisagez de réaliser, on sait jamais si je ne fais pas la Mauritanie…
    Eric, merci de nous donner quelques infos sur les obligations actuelles ; en matière de Visa, guide ? police ? et coût avec un guide dans sa voiture…le parcours sur les bordures de l’erg occidental me parait aussi interessant.

    cordialement
    Edmond

  14. ERIC 31 dit :

    Bonjour Edmond,
    visa: le visa se fait au consulat d’Algérie en France, il te faut un hébergement et une assurance, pour le certificat d’hébergement c facile, ou tu te le fais faxer d’un hotel ou une connaissance ici, moi ce que je fais, j’envoie par mail les certificats d’ hébergement directement à mon adresse.C’est à dire que l’hébergement est à mon nom.
    De toute facon le visa c facile.

    Police:
    jusqu’à Timimoun tu n’as rien à faire, une fois arrivé à Timimoun environ à 100 km tu dois te déclarer à la gendarmerie, mais là encore ce n’est que simple formalités: nom, prénom, de ton père, de ta mère, profession. Ca prend 20 min et tu es tranquille. De toute facon c obligatoire.

    Guide:
    le prix dépend des villes, par ex à Taghit ou Beni Abbès un guide dans la voiture revient à environ 8e tandis qu’à Timimoun c’est environ 25e parce que c une ville très touristique.
    Mais pour Béni Abbès et Taghit c des amis et y a pas de problèmes, g meme d amis guides qui viennent avec leur Land et qui passe devant nous, je rajoute seulement leur essence c tout.

    POUR Tt renseignements n’hésite pas.

  15. ERIC 31 dit :

    EDMOND
    je viens de relire ton mail, tu veux savoir le cout du circuit total?
    Nous ce qu on fait on fait un circuit Oran/Taghit/Beni Abbès/Timimoun
    tu veux venir avec ton 4×4?
    Tiens moi au courant.

  16. edmond dit :

    salut Eric et merci pour ces infos,
    non ce n’est pas le prix du circuit, c’est bien sur les obligations pour circuler en algérie, sécurité…?:
    avec ou sans guide, si oui avec leur véhicule ?
    pour le tracé c’est moi en général qui réalise des trajets prévisibles, en cherchant des infos et en prenant le temps puisque je suis en retraite.
    c’est en cela que tes infos m’interessent, et je ne manquerais pas de te déranger !
    voir pourquoi pas en réaliser un en ta compagnie..
    encore une question ; quelle est la meilleure période car j’aime la chaleur, le précédent raid en algérie était en octobre mais c’était beaucoup plus au sud…

  17. ERIC 31 dit :

    Bonsoir Edmond
    la meilleure période à mon avis est de fin septembre a fin mai car au mois de juin juillet aout il fait très chaud.
    meme septembre ca peut aller.
    Je vais en parler avec mes amis et je te donnerais une réponse plus précise samedi car demain on est fermé, c le jour de congé.
    Moi je suis partant pour un raid je ne demande que ca!!!
    J’adore conduire sur le sable.
    merci

  18. ERIC 31 dit :

    Salut Edmond
    donc j’ai eu mes amis alors si tu aimes la chaleur tu peux venir tte l’année sauf durant l’été car là il fait trop chaud.
    J’étais à Taghit pour noel et il faisait pas chaud du tout, ce n’est qu’à Timimoun qu’il faisait bon.
    Moi j’y repars fin mars début avril.
    N’hésite pas si t’as besoin de renseignements.

  19. planetoffroad dit :

    Bonjour je pense déjà que pour etre un bon conducteur dans le sable c’est de pratiquer le plus possible, eventuellement se touver dans des situations un peu critiques, mais tout d’abord jamais partir seul, voir les experimentes, ne jamais reculer au dernier moment et surtout pour les debutant ne jamais essayer de faire le courageux et sortir des traces :les dunes ont plus ou moins une certaine taille, donc visibilite reduite = risque de se perdre et d perdre du temps qq fois quatre heures pour avancer de deux metres !!!!!!
    Je penses a toi Thierry pour quoi ne pas organiser des raids d’initiation dans le desert ici en tunisie pouisque comme tout le monde sait les franchissements sont plus ou moins techniques ici.
    salut

  20. Thierry dit :

    C’est une bonne idée, mais je voyage très égoïstement pour moi tout seul… (avec qq amis bien sûr c’est plus sûr et + sympa)
    Je viendrai te voir quand même et on pourra toujours en parler
    ++

  21. planetoffroad dit :

    RE
    voila je suis tout a fait d’accord avec toi, ma femme et moi nous le faisons aussi égoïstement .Quelque fois avec des amis comme toi.
    Ce que je proposais c’est de faire des franchissements un peu techniques et amusants entre amis bien sûr et comme on est sur place ,on est toujours heureux de rencontrer des gens qui vont dans notre sens.
    Bienvenue salut.

  22. planetoffroad dit :

    A propos je m’appelle Tahar et ma femme Diane et on vit dans la banlieue nord de Tunis à la Marsa.

Laisser un commentaire