Les ruines de Merzouga

Point GPS MERZOUGA: N 31° 6’497 / W 4° 0’581

Le Maroc est, sans doute, une des plus belles destinations du monde. Les dunes de l’Erg Chebbi constituent une destination magique, ce bijou du Sahara est un endroit à ne manquer sous aucun prétexte.
Les dunes de l’Erg Chebbi se trouvent dans le sud-ouest marocain, à proximité des villages de Merzouga, à 50 km d’Erfoud. L’Erg Chebbi est un spectacle naturel unique, où des dunes de sables géantes couleur feu s’érigent au milieu de plateaux gris de cobalt volcanique.

Dans le pourtour des dunes il existe 3 villages berbères : Merzouga, Hassilabied et Khamliya Ce sont des villages typiquement sahariens où persistent les coutumes des « Hommes en Bleu » du désert du Sahara.

Les constructions sont typiques, en pisé, et se mélangent à la couleur du sol.

Au fur et à mesure que l’on s’approche, la beauté et la couleur des dunes contraste avec les paysages sans formes que nous venons de franchir

Vous serez ébahis face cette perfection de la Nature, grandiose mais simple à la foi, où le néant s’oppose à l’immensité et le ciel bleu contraste avec la terre rouge feu.

Merzouga se situe au bord de la grande dune de l’Erg Chebbi et ses oasis verts contrastent avec la couleur orangée du sable.

Nous apercevions le ryad de Michel où nous étions attendus pour la nuit. Au fond, se datachaient les dunes de Merzouga.

Voyage 2006:

En 2006, nous n’avons pourtant pas eu la chance d’apprécier cette description idyllique de la région. Nous sommes arrivés dans la consternation, derrière les énormes orages qui s’étaient déchaînés dans l’Atlas.

Une vague de boue avait déferlé dans l’immense plaine vers le lac de Merzouga qui était sec depuis des centaines d’années.

Alors que nous apercevions le Ryad de Michel où nous étions attendus pour la nuit et que sur le fond se détachaient les dunes de Merzouga. Seules les empreintes des chameaux marquaient le sable immaculé.

Un premier Ryad, appartenant à un Français, à peine terminé était en ruines. Le sable s’était couvert d’une couche de boue glaiseuse.

Notre entrée dans Merzouga se fit sur un passage de crête utilisé par les quelques voitures du gouvernement arrivées d’urgence pour assister la population. Nous avons sorti les sangles pour assister quelques téméraires.

Le soleil tapait déjà depuis la verticale et séchait la boue, créant un piège inattendu. Tel le chott des vieux lacs de Tunisie.

Cette surface apparemment sèche et dure se fendille durant l’arrêt des voitures qui s’engloutissent doucement. Une fois les premières fentes, il est trop tard pour démarrer et un long et pénible travail de sauvetage commence…

Liens vers diaporama Le diaporama des photos de ce voyage est disponible d’un simple clic sur l’appareil photo .

Le lac ayant repris ses droits, nous avons roulé dans 70 cm d’eau sur plusieurs kilomètres pour rejoindre la route de Taouz. Les croisements avec quelques camions se sont transformés en de véritables joutes pour essayer de conserver l’axe sur lequel semblait se trouver la route. 3 mètres trop à coté et c’était le plongeon dans l’eau profonde. Nous avons ainsi passé plusieurs chauffeurs maladroits sur le toit de leurs véhicules.

L’autre obstacle était la vague provoquée lors du croisement. Elle passait par-dessus le pare brise, masquant toute vision durant des secondes interminables.

A quelques kilomètres de Taouz, nous avons dû abandonner nos intentions et refaire le parcours en sens inverses pour atteindre Tissani et Tamegroute via Alnif. L’oued Ziz était infranchissable.


4 commentaires pour “Les ruines de Merzouga”

  1. ERIC MOLLARD dit :

    Apres avoir passé une nuit dans une suite large,decorée et confortable avec une fenetre vers les dunes situées à une dizaine de metres et à l’ouest d’une piscine propre à l’auberge SAHARA au mois d’avril 2007….Nous avions fait le tour de l’erg chebbi en 4×4 organisé par HASSAN …apres le depart vers 9h et apres avoir visité le lac,les villages de Merzouga et Khamlia ou nous avoins assisté à des airs de musique gnawa avant de partir visiter les ruines de plomb a MFIS puis continuer vers la carriere des fossiles avant d’arriver à l’oasis de safsaf ou une famille nomade nous a accueilli et nous a servi du lait tres frais et chaud des chamelles(dromadaires)..Hassan nous preparait du the au moment ou AHMED(chauffeur) preparait le pizza berbere qui est une grand pain plein de legumes,de viande,d’epices,d’oeufs ,…et cuit dans le sable chaud…pour la premiere fois dans ma vie je bois ce lait chaud et je mange cette recette simple mais plus que delicieuse!
    Au retour, nous avions visité l’oasis hassilabiad et le systeme d’irrigation locale(foggara) avant d’arriver à l’auberge et partir en dromadaire pour assister au coucher du soleil du sommet de la grande dune.Tres bonne adresse pour les visiteurs de la region de Merzouga.
    http://www.aubergesahara.com

  2. Polo dit :

    Bonjour Eric et merci pour le lien sur cette auberge.
    L’adresse a l’air bien sympa, nous tâcherons d’y faire une halte.
    Cordialement, Polo

  3. crabotinne 83 dit :

    merci pour ce beau reportage .
    je découvre ce site avec un immence plaisir.
    j’espére bien un jour aller voir ces beaux paysages .
    à bientôt
    mi

  4. Territori NOMADA dit :

    Bienvenus sur Merzouga au TITRE INFORMACION AL TURISA
    Centre merzouga 52202

Laisser un commentaire